INTERSERV SA
Lausanne

Av. de l'Avant-
Poste 4
1005 Lausanne

T 021 313 44 44

E-Mail

Perte d'informations

Perte d'informations

25 % de perte d’informations avec les textes en langue étrangère

Les recherches en neurologie ne cessent de confirmer que la langue maternelle imprègne de manière significative notre pensée et influence notre vie. Une étude menée en milieu médical a révélé que 25 % des informations sont occultées dans les textes en langue étrangère.

Le quotidien allemand Die Welt s’est penché sur l’incidence que peut avoir une publication en anglais toujours plus importante. De nos jours, la quasi-totalité du contenu relatif au domaine scientifique est en effet publié dans cette langue. Les discours internationaux sont également en anglais, et les bibliographies listent principalement des livres et des revues en langue anglaise. Dans l’enseignement, l’anglais joue aussi un rôle toujours plus important, non seulement en tant que langue dans laquelle les textes sont lus, mais aussi en tant que langue parlée, enseignée et écrite. C’est ainsi que dans l’espace germanophone, les programmes de master sont de plus en plus anglophones.

Cependant, la conservation de la langue maternelle s’avère bénéfique à l’apprentissage. Une étude conduite parmi des étudiants en physique suédois anglophones, parue dans le «European Journal of Physics», a démontré que leurs acquisitions, réalisées dans une langue étrangère, étaient moindres. Une étude en milieu médical a obtenu des résultats équivalents : 25 pour cent des informations d’un texte étaient perdues lorsque la littérature spécialisée était lue en anglais.
 

25 % de perte d’informations, c’est trop!
Nous vous offrons 25 % de remise sur votre prochain manuel technique*.

* Réception de commande de traduction jusqu’au 31.10.2017

 

Pour consulter l’article original du quotidien Die Welt, This Kant be true!:

arrow-red This Kant be true!


Toutes les News

News

Technologies modernes... suite

Réduction de 15% en décembre... suite